fbpx

Archive de l’étiquette Entreprise

Paradmin

Nouveauté – 2020 / 2021

À compter du 2 septembre 2020 Dams1formatique deviens une association « ASP » (Assistance Service à la Personne) avec une spécialisation dans l’informatique, en conformité avec les règles sanitaire actuelles je ferais le plus souvent et lorsque cela est possible une prise en main à distance de votre Poste informatique via le logiciel : ANYDESK, ce qui me permettra de pouvoir dépanner partout en France.

Cela est très simple, vous installez le logiciel vous me communiquez le code de 9 chiffres par téléphone puis je prends la main sur votre Poste à distance, la facturation ne change pas.
Concernant les prestations de service « Assistance à distance, Formation, Réparation, Impression de documents » ils seront facturés au nom de l’association Dams1formatique
Pour ceux qui le souhaitent il vous sera possible de payer en CESU.
Des contrats à l’année peuvent également vous êtes proposez, j’utilise principalement des logiciels gratuits.

Je ne vends aucun produit Informatique en revanche, je peux vous accompagner dans l’achat d’un nouvel ordinateur, tablette, où autre périphérique. Pour les résidents en Sarthe principalement sur LE MANS et ces alentours, je travaille en collaboration avec la Société KasiInformatique basé Avenu Jean-Jaurès sur le mans. Ce qui vous permet d’avoir un double conseil pour votre achat.
N’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux :

En ce qui concerne le guide tarifaire c’est par ici il ce peut que celui-ci évolue !

Absent du 27/07/2020 jusqu’au 01/09/2020 

Paradmin

Les eurodéputés votent un amendement en faveur du logiciel libre

Open Source : Le Parlement européen recommande que tout logiciel développé pour lui soit mis sous licence libre.

Parmi les motifs du déménagement de la fondation Eclipse, qui quitte les Etats-Unis pour s’installer à Bruxelles, il y a le sentiment que «l’Europe aime beaucoup, et de plus en plus, l’open source», nous expliquait récemment Gaël Blondelle, qui dirige l’équipe européenne de la fondation. Et cela tant côté entreprises qu’institutions, d’où le choix de la capitale de l’Union.

 publicité 

«Valeur ajoutée des logiciels libres et ouverts»

Ce soutien au Libre se vérifie, dans le secteur public, par la résolution qu’a votée le 15 mai le Parlement européen, dans un rapport de décharge budgétaire, vote rapporté sur Linuxfr par Stéfane Fermigier (coprésident du CNLL, Union des Entreprises du Logiciel Libre et du Numérique Ouvert).

Le texte adopté par les eurodéputés recommande «vivement» de libérer tout logiciel développé pour le Parlement. Il est indiqué (point 49 de la résolution):

[Le Parlement] «reconnaît la valeur ajoutée que les logiciels libres et ouverts peuvent apporter au Parlement; souligne en particulier leur rôle dans l’amélioration de la transparence et dans la prévention des effets de blocage des fournisseurs; reconnaît également leur potentiel en matière d’amélioration de la sécurité étant donné qu’ils permettent de relever et de corriger les faiblesses; recommande vivement que tout logiciel développé pour l’institution soit rendu public sous licence de logiciel libre et ouvert.»

Open data et réseaux sociaux open source

Juste avant, le même texte (point 48) prône l’open data avec des formats ouverts:

[Le parlement] «reconnaît que la production de données publiques sous un format ouvert, lisible par machine, facilement accessible et réutilisable offre de grandes possibilités tant pour la transparence envers le public que pour l’innovation ; salue les initiatives en cours visant à créer et à convertir une partie de ses données qui revêtent un intérêt pour le public sous ce format ; souligne la nécessité d’adopter une approche plus conviviale, systématique et coordonnée pour de telles initiatives, dans le cadre d’une politique bien définie des données ouvertes du Parlement.»

Le point 79 de la résolution prône quant à lui l’usage de réseaux sociaux open source et auto-hébergés:

Le Parlement «prend acte en outre de l’amélioration substantielle de l’utilisation des réseaux sociaux par le Parlement et encourage en outre l’utilisation de plateformes de réseaux sociaux open source gratuites et auto-hébergées, qui accordent une attention particulière à la protection des données des utilisateurs; prend acte par ailleurs des actions destinées à informer des activités de l’Union et prie instamment le Parlement d’intensifier ses activités sur les réseaux sociaux afin de diffuser les résultats de ses travaux auprès des citoyens de l’Union.»

Stéfane Fermigier précise que c’est l’eurodéputé tchèque et vice-président du Parlement européen Marcel Kolaja, du Parti pirate européen, qui est à l’origine de ces amendements.

Sources

%d blogueurs aiment cette page :